Les Gorges du Blavet

Les Gorges du Blavet sont un petit canyon boisé où coule un ruisseau, bordé de parois rouges de 80 m de haut, paysage curieux et grandiose à la fois, rappelant la Corse. Le panorama immense englobe les massifs de l’Estérel, du rocher de Roquebrune-sur-Argens et des Maures, la côte de Fréjus/St-Raphaël avec au fond la Grande Bleue.
L’escalade dans les Gorges du Blavet
Avec ses falaises cachées, ses voies de tous niveaux (300 voies équipées du niveau 3a au 8b), le massif de l’Estérel offre depuis bientôt 30 ans une alternative à tous les grimpeurs en tournée dans le sud de la France. La rhyolithe, roche éruptive qui sert de support à la passion de ces grimpeurs, procure des sensations différentes de celles obtenues sur les falaises de calcaire voisines. L’escalade ici se caractérise surtout par un style plus athlétique.
Retrouvez tous les détails des voies d’escalade dans le livre « Massif de l’Estérel / Topo-Guide de l’Escalade » par Christian Rive vendu à l’Office de Tourisme.

Les gorges du blavet

Les gorges du blavet

Les Gorges de la Siagne

Bien que souvent nommée rivière, La Siagne est bien un fleuve. Celui-ci, long de 42 kms prend sa source au pied de l’Audibergue, sur la commune d’Escragnolles, à 1435 m d’altitude et se jette dans la Méditerranée à Mandelieu. Il traverse 12 communes du Var et des Alpes maritimes, dont 4 du Pays de Fayence : Mons, Callian, Montauroux et Tanneron.

La Siagne compte de nombreux affluents dont la Siagnole (ou Siagne de Mons longue de 5,8 kms) ou le Biançon (également nommé Riou blanc et long de 14 kms) qui alimente le Lac de Saint-Cassien depuis la construction en 1962 d’un barrage.

La construction du canal de la Siagne permet quant à lui d’alimenter Grasse et Cannes en eau potable.

Le parcours de ce fleuve a permis au fil du temps la création d’incroyables gorges, profondes par endroit de 400m et donnant à ce site un relief des plus étonnants composé de cascades pétrifiantes, de ponts naturels ou de grottes, que les amateurs de nature prendront le temps de découvrir grâce aux différentes randonnées proposées dans le topo guide ‘Saint-Raphaël et le Pays de Fayence à Pied” en vente dans les offices de tourisme.

L’activité humaine a été autrefois très présente sur les rives de La Siagne. De nombreux vestiges de moulins sont encore visibles sur ses rives dont ceux du site de Saint-Cassien des Bois sur la commune de Tanneron.

Les gorges de la Siagne

Les gorges de la Siagne

les Gorges de la Siagnole

La Siagnole ou Siagne de Mons s’écoule depuis sa source du Neissoun à Mons sur près de 5,8 kms pour se jeter dans La Siagne. L’accès à Mons depuis Fayence (par la RD 563) offre l’un des plus incroyables points de vue sur les gorges de La Siagnole.

Cette rivière a été très tôt apprivoisée par les romains. Installés à Fréjus, alors dénommée Forum Juli, ces derniers construisirent dans le milieu du 1er siècle de notre ère un aqueduc de près de 42 kms pour alimenter en eau cette importante ville littorale. Les ingénieurs de l’époque ont entrepris une incroyable construction traversant des reliefs tourmentés (cours d’eau, falaises, massif de l’Estérel). Il semblerait que cet aqueduc ait alimenté Fréjus pendant plus de 4 siècles.

Certaines parties de cet ouvrage subsistent et sont visibles au public : la Roche taillée à Mons ou les arches Sainte-Croix, Sénequier ou d’Esquine à Fréjus.

 

 

Les gorges de la siagnole

Les gorges de la siagnole