Bagnols-en-Forêt

L'enfant et l'oieLa fontaine de la Siagnole : cette statue de bronze posée sur la fontaine de la Siagnole, Place de la Mairie est une réplique d’une statue datant du IIIème siècle av. J.C de Boéthos de Chalcédoine. Cette dernière est conservée dans la Galerie du Candélabre à la Cité du Vatican. La première copie de 1904, a été dérobée en 1993. A l’époque, elle présentait un enfant dont l’attribut masculin avait été remplacé par une feuille de vigne au XIXème siècle. La Fontaine de la Siagnole est l’une des quatre fontaines anciennes du village. Les autres fontaines du village se situent :

  • Au milieu de la Grande Rue
  • Placette du Gros Mur
  • Place du Rond
  • Square Poulenc, installée en 2005 lors de l’aménagement du parking de l’église

Callian

La fontaine moussue ou “Cascade” : alimentée par l’eau de la Siagnole, elle fut mise en service aux environs de 1875 après la mise en eau du nouveau captage des sources de la Siagnole. Elle apporte beaucoup de fraicheur à la place Honoré Bourguignon.

Le lavoir Saint-Roch : daté de la fin du XIXe siècle ce lavoir couvert permettait de se laver debout. Une barre d’étendage en bois surplombe le bassin. Une fontaine située à l’extrémité l’alimente. Ce lavoir, à l’écart des autres, servait au lavage du linge des malades de l’hôpital.

La Cascade

La Cascade

Fayence

La fontaine et le lavoir Saint-Clair : belle fontaine adossée avec une vaste vasque cannelée. Le lavoir couvert édifié près de la fontaine est alimenté par les eaux de versure de cette dernière.

La fontaine du Paty : nichée dans le cœur du village, cette ancienne petite fontaine doit son originalité à son bassin de forme ovale.

La fontaine et le lavoir Gabriel Péry : lavoir couvert accolé à une vaste fontaine, bâtis en 1851. Les pierres de taille qui ont servi à leur construction viennent de la chapelle Sainte Anne démolie à la Révolution.

La fontaine de la Place de la République : cette majestueuse fontaine adossée, dont le buffet est orné de boules, est accompagnée à sa droite d’un lavoir en pierres taillées, qui est classé. Au-dessus de la fontaine une moulure s’élève formant un fronton triangulaire surmonté d’une corniche.

Le lavoir du Ray : perpendiculaires au chemin du Ray, voici deux lavoirs. Le plus ancien est bas avec des margelles aux belles pierres taillées. Le plus haut, permettant aux lavandières de travailler debout, est couvert avec des tuiles canal.

La fontaine Rue-Grande du Château : cette jolie fontaine adossée de 1999, porte les armoiries de Fayence.

La fontaine du boulodrome : Elle a été réalisée en septembre 2010 en pierre de la carrière de la Péjade et offerte à la commune.

Mons

La fontaine « la plus louancho fouan » : la plus loin fontaine est située à l’entrée du Village et datée de 1780. C’est aussi la plus belle avec sa colonne de pierre et son réservoir en boule à côtes de melon surmontée d’un cube posé sur un bandeau gravé – daté de 1790.La plus loin fontaine

Le lavoir de la Rouguière : daté de la fin du XIXe siècle et ce n’est que dans la seconde moitié du XXe siècle qu’il fut surmonté d’un restaurant.

Le lavoir de la Place Saint-Sébastien : cette fontaine fut édifiée avant la Grande Guerre presque au centre de la place très proche du marronnier. Mais la construction du monument aux morts a entraîné son déplacement. La vasque supérieure est prise dans la calcite et son eau abrite quelques poissons rouges, « délices » des enfants.


Montauroux

La fontaine Saint-Antoine : majestueuse fontaine adossée de 1875. Elle est encadrée de piliers et surmontée d’une corniche en pierre de taille. Aujourd’hui adossée à la mairie, elle fut construite à l’emplacement de la Chapelle Saint Antoine dont les ruines ont été démolies en 1847.

La fontaine de la Rouguière : fontaine double sculptée par Sieur Bresson, tailleur de pierre et terminée le 15 août 1878.

La fontaine de Subrane : fontaine adossée à un escarpement rocheux de 1878. L’eau s’écoule par quatre mascarons sculptés.

La fontaine de la Place de la Poste : fontaine double en pierre de taille sculptée par Sieur Carlin, tailleur de pierre, et terminée le 20 novembre 1881. L’eau s’écoule par deux canons en bronze dans de belles vasques cannelées.

La fontaine de la Rue Sainte Brigitte : fontaine adossée en pierre de taille de 1878. De la niche ogivale sort un canon en bronze par où l’eau s’écoule dans un gracieux bassin en pierres moulurées.

Le lavoir de la Barricade : long et haut lavoir de 1879, alimenté par une petite fontaine et avec des margelles en pierre taillée. Il a été couvert en 1880.

Le lavoir de la Fontaine : construit en 1834 par Antoine Dalmas, entrepreneur de Callian. Ce lavoir est alimenté via un aqueduc de 450 mètres de long venant de la source Mailla. Restauré en 2005 et intégré à la création d’un jardin d’enfants, ce lavoir couvert avec abreuvoir et fontaine accolés montre que tradition et modernité peuvent se côtoyer.

Seillans

La fontaine « Font d’Amont » : la fontaine actuelle date de 1836. Nous sommes ici sur un des points d’eau les plus anciens du village et le lavoir servait d’abreuvoir pour les animaux. Remarquez sur la fontaine le blason du village.

La fontaine de la Place du Thouron : D’abord, place «la plus basse», puis place du marché; la place du Thouron prend sa forme actuelle en 1724 avec la construction du lavoir et de la fontaine. Reconstruite en 1835, elle a été entièrement restaurée en 2007.

La fontaine de la Place de la République : construite en 1835 sous Louis-Philippe, elle est d’abord nommée fontaine de la Place du Roi. Après la Révolution de 1848, elle devient la fontaine du Cours, puis la fontaine de la République.

La fontaine – Lavoir de Brovès : fontaine – lavoir du village de Brovès situé sur le Plateau de Canjuers, devenu zone militaire. En 1974, le village, ses habitants, le cimetière, le monument aux morts et la fontaine-lavoir ont été déplacés.

La fontaine Font – Jordany : la fontaine d’origine fut construite en 1848 devant la Maison du Maire Eugène Jordany, d’où son nom. La fontaine actuelle a été mise en place en 2004.

Le lavoir de la Placette de la Route : lavoir construit en 1874 en lieu et place de l’ancien devenu trop petit et qui n’était pas couvert. Les pierres utilisées sont celles de l’ancien lavoir et c’est M. Carlevan qui effectua les travaux.

Fontaine du Thouron

Fontaine du Thouron

Tanneron

La fontaine de la Mairie : construite lors de la réfection de la place de la Mairie.

Tourrettes

Le lavoir du Boudoura : le terme « boudou », en provençal, veut dire gros, gonflé. Il s’applique à la désignation du ruisseau au cours vigoureux, ou tout simplement jamais à sec. Le lavoir rappelle le Moyen-Âge et tout ce qui entrait dans les obligations (le ban) des « co-seigneurs » tenus d’édifier des ponts, des puits, des fours, des fontaines, pour la protection et le bien-être des populations. En retour, ils percevaient les taxes dites banales. Avec l’abolition des privilèges tous ces édifices devinrent communaux.

Lavoir Boudoura

Lavoir Boudoura