Cyclotourisme et itinérance à vélo

Le Pays de Fayence a également la chance d’être traversé sur 26 kilomètres par la Méditerranée à vélo (Eurovélo8).

Découvrez nos suggestions d’excursions au départ de l’itinéraire.

Sélectionner le fond de carte
CARTES / IGN
CARTES / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
OPEN STREET MAP
OPEN STREET MAP
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - HYBRIDE
GOOGLE MAP - HYBRIDE
PLAN / IGN
PLAN / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
PARCELLES CADASTRALES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
IGN BELGIQUE
IGN BELGIQUE
Image du circuit

Circuit vélo : N°1 - Montauroux

Au départ de Montauroux qui domine le lac de Saint-Cassien et convoque l’Estérel depuis la place du Clos, on perçoit l’empreinte omniprésente de Christian Dior, de la chapelle Saint-Barthélemy au château de la Colle-Noire jusqu’à la mairie (voir le hall).

> POINT DE DÉPART

Coordonnées GPS : 43.6197, 6.764664

Parking du village de Montauroux


> ITINÉRAIRE

Le circuit N° 1 démarre du parking Barri situé à proximité du cœur de village. En contre bas, le bien nommé Lavoir de la Fontaine permet de faire le plein d’eau provenant de la source Mailla via un aqueduc de 450 mètres !

En guise d’échauffement, vous profiterez d’emblée d’une des rares partie plane de cet itinéraire de moyenne montagne unissant les départements du Var et des Alpes-Maritimes. Pas plus de 2 km toutefois, car, alors que les plus étourdis profiteront de leur passage devant le cimetière pour remplir leur(s) bidon(s) - oups ! -, la première ascension du programme débute.

Malgré quelques raidillons les premiers kilomètres sur la D37 permettent une montée en régime progressive, puis 3 km à 6 % donnent le ton de l’ascension avant de basculer à droite sur la D56 vers la Siagnole. (km 8,9)

Il vaudra mieux s’arrêter pour profiter du panorama sur les gorges de la Siagnole ou les vestiges de l’aqueduc romain de la Roche Taillée qui acheminait l’eau jusqu’à Frèjus, car la route est étroite et la descente rapide.

Après le pont s’annonce 6,3 km d’ascension vers Mons à 5,2 % de moyenne : les points de vue bucoliques, les champs d’oliviers et les vieux murs de pierres sèches égayeront cette belle montée agrémentée de quelques rampes.

Une fois le village atteint (km 16,8), un petit arrêt bien mérité sur la place Saint-Sébastien vous permettra d’apprécier cette vue somptueuse et d’essayer de vous repérer sur la table d’orientation émaillée. Si d’accueillantes terrasses suggèrent un rafraîchissement, le musée Maison Monsoise ou l’église paroissiale du XIIe siècle et son très rare ensemble de retables baroques, vous inciteront peut-être à revenir dans un but moins sportif ; mais si c’était déjà à votre programme, les restaurants monsois sauront vous sustenter tout en saveur…

Quelque soit la durée de la pause il s’agira ensuite d’entamer la seconde partie de l’ascension qui est aussi la plus longue : en effet la D563 va vous conduire vers le col de Valferrière à près de 1200m d’altitude. Passée la première côte, un long faux plat descendant pourrait laisser croire que le plus dur est fait, mais alors que l’on rejoint le cours du Fil (km 20,2) la pente s’incline vraiment pendant 6,5 km.

Plutôt régulière, cette montée arborée limitant les plus fortes chaleurs, vous amènera à franchir la frontière administrative entre le Var et les Alpes-Maritimes en son sommet (1173m / km 26,7).

Ensuite la descente s’amorce vers la route Napoléon (D6085) chargée d’histoire. Le premier village traversé est celui d’Escragnolles (km 34,6) réputé pour ses sources souterraines, puis, à moins que la soif ou la faim ne vous taraude (Bar Restaurant La Colette - km 34,6), la descente se poursuit jusqu’au passage du vallon de Nans (km 43,6) puis s’élève d’une centaine de mètres vers le pas de la Faye (km 46 – altitude 981m) avant de fondre sur Saint-Vallier-de-Thiey (km 51,5) par une descente rapide.

Un grand lavoir et sa fontaine bien connue des cyclistes vous accueillent en ce village aux charmes multiples, à la fois historiques et naturels, possédant aussi des cafés, des restaurants et autres commerces pour une pause fraîcheur.


L’itinéraire poursuit ensuite sa redescente vers Saint-Cézaire-sur-Siagne (km 61,1) et ses commerces, charmant petit village surplombant les gorges de la Siagne. Vous rejoindrez d’ailleurs la Siagne (km 65,9) après 5 km de dévalement sinueux et étroit. Et une fois le pont atteint, vous voici à nouveau dans le Var, et inévitablement, la route s’élève pour la dernière ascension de ce circuit, 3 km à 6,7 % d’élévation moyenne.

Passé le point haut (km 69,2) l’itinéraire longe l’imposante ferme photovoltaïque de Callian (km 70,5) avant d’obliquer vers Montauroux (km 71,8) et retrouver le parking de départ.

Quelques pas vers le centre village vous permettront de vous dégourdir les jambes, vous sustenter ou de profiter de la vue imprenable depuis la place de la Mairie.

74 km
Moyen
Village de Montauroux Parking de la Fontaine ou du Barri 83440 Montauroux
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit vélo : N°6 - Callian

Le circuit N°6 s’élance de Callian. Remarqué pour ces pittoresques demeures, ces jolies ruelles en colimaçon et de nombreux escaliers fleuris, le village s’étend autour de son château féodal perché sur un piton rocheux.

> POINT DE DÉPART

Coordonnées GPS : 43.623228, 6.753799

Parking du château Goerg - Callian


> ITINÉRAIRE

Depuis le parking du château Goerg, l’itinéraire s’élance en passant devant une petite fontaine accueillante à droite de la route à une encablure (km 0,2). Dès la sortie du village, la route s’annonce descendante, sinueuse et parfois étroite. Elle réclame de la prudence !

En passant devant l’entreprise Firmenich (km 2,3) où les fleurs à parfum poussant alentours sont distillées pour les parfumeries de Grasse, le circuit coupe l’itinéraire cyclable « La Méditerranée à Vélo » à hauteur de l’ancienne maison de garde barrière (km 2,5). Il coupe ensuite la D562 devant le marché paysan de la Ferme du Laquet et s’élève jusqu’au Domaine 5 étoiles de Terres Blanches, ses restaurants gastronomiques et son golf 36 trous. (km 6,2)

Parvenu sur le plateau de Saint-Paul-en-Forêt (km 8,1), vous profiterez de 3 km de faux plat singuliers sur ce parcours vallonné, puis vous entreprendrez la D4 par la gauche (km 11,2) en direction du village de Bagnols-en-Forêt, porte d’entrée du massif volcanique l’Estérel.

En quittant rapidement la D4 (km 12,2) pour la route de Maupas, le circuit s’oriente en direction des gorges du Blavet (ses chemins de randonnée, ses voies d’escalade, son parking…) avant de s’élever gentiment vers Col Rousse et ses points de vues en balcon extraordinaires (km 18,5) dominant la vallée

de l’Argens, Saint-Raphaël, Puget-sur-Argens, Roquebrune-sur-Argens et son rocher d’ocre, ainsi que la grande bleue en toile de fond. Un arrêt s’impose autour de la table d’orientation!

La descente s’amorce alors. Prudence car il y a de la pente, des virages parfois serrés et une chaussée de largeur relative ; ajouté à cela un paysage qui aimante le regard... prenez votre temps !

Lorsque la route devient plus plate vous entrez à la fois en Dracénie-Provence-Verdon et dans le vignoble du Muy et de la Motte. Sur une dizaine de kilomètres les châteaux se succèdent (Le Rouet, Les Demoiselles, Le Jas d’Esclans...) distillant leurs coteaux établis en tranchées pare-feu au cœur de la forêt méditerranéenne, dans un écrin unique entre les Gorges du Blavet et celles de Pennafort, pour offrir des vins en démarche « Vignerons en Développement Durable » ou bios dans l’A.O.P des Côtes de Provence.

Les dernières vignes annoncent ensuite l’arrivée des pentes ascendantes. Le cheminement vers Callas s’interrompt au carrefour de la RD25 et de la RD562 lorsque l’itinéraire oblique à droite (km 37,8) vers

le hameau de Brovès-en-Seillans (km 47,8) où se situent les ateliers de Maître Savonitto (fabriquant de savons naturels, parfums d’ambiance...) et la jolie fontaine-lavoir déplacée du village originel de Brovès où vous pourrez vous rafraîchir.

Maintenant la RD53 va jouer au toboggan pendant sept kilomètres : vous allez d’abord longer la chapelle de Notre-Dame-des-Selves (km 50,2) sous le château éponyme, son vignoble réputé et ses champs d’oliviers, puis le Val d’Iris et ses vins de côtes de Provence typés, marqués par le terroir et le soleil, avant d’arriver à la jolie chapelle Saint-Cyr (km 53,5) qui domine la route. Puis rejoignez le croisement avec la RD19 (km 54,1) qui marque l’entrée dans Seillans classé parmi les « Plus beaux villages de France » et «Village fleuri 2* » où vous croiserez peut-être le Dragon d'Ivanoff…

L’itinéraire ne fait qu’effleurer ce village magnifique et s’évade en direction de Mons par la RD53 qui va vous proposer une première véritable ascension de 8 km pour 415 mètres d’élévation, soit une pente moyenne de 5,2 %.

Au km 62, la RD 53 débouche sur la RD 563 que l’on emprunte à gauche pour poursuivre un peu plus l’ascension jusqu’au col d’Avaye (62,5 km – 780m). Une fois franchi, la descente est rapide, parfois sinueuse jusqu’au petit pont sur le vallon du Fil (km 65,1) qui marquera le terme de l’ascension vers Mons une fois avalés les 115m de dénivelé (3,8 % de moyenne) vous séparant du village perché sur son éperon rocheux - parmi les plus hauts villages du Var – qui domine les gorges de la Siagne, de la Siagnole et du Fil jusqu’à l’Estérel, les Maures et la Méditerranée en horizon. (km 67,9 - Alt. 804)

Un arrêt bien mérité sur la place Saint-Sébastien vous permettra d’apprécier cette vue somptueuse et d’essayer de vous repérer sur la table d’orientation émaillée. Si d’accueillantes terrasses suggèrent un rafraîchissement, le musée Maison Monsoise ou l’étonnant atelier « Marine et Monstagne » vous

inciteront peut-être à revenir dans un but moins sportif ; mais si c’était déjà à votre programme, les restaurants monsois sauront vous sustenter tout en saveur…

Quelque soit la durée de la pause il s’agit maintenant d’entamer la redescente : une jolie fontaine après l’intersection RD563 / RD56 permettra de remplir les bidons, avant une plongée sinueuse de 425 mètres de dénivelé négatif vers le pont de la Siagnole dont les sources sont toutes proches.

Bien évidemment, le franchissement d’un pont (km 74,2 – Alt. 476) est synonyme de remontée, et celle-ci débute rudement ; peut-on rapprocher l’effort fourni de celui des romains qui ont taillé dans la roche (d’où le nom de Roche Taillée !) l’aqueduc chargé de convoyer l’eau depuis Mons jusqu’à Fréjus et dont les vestiges se trouvent en parallèle de la route (km 75) ? Bien sûr que non ! Mais vous pourrez contempler là un paysage sauvage peut-être pas si différent de jadis.

La RD56 vous mènera ensuite à son embouchure. L’arrivée au domaine de la Chesnaye marque le début de la descente (7,3 km) par la D37 vers Callian avec quelques virages serrés.

A l’approche du village par son sommet, l’église Notre Dame de l’Assomption se révèle d’abord par son clocher aux tuiles vernissées, et les tours rondes du château médiéval s’annoncent. Avant le retour au parking Goerg, la traversée de la place de la chapelle et ses tables accueillantes vous suggéreront sûrement de reconstituer vos réserves énergétiques de la plus agréable façon qu’il soit.

83 km
Moyen
Village de Callian Parking Goerg - Mairie 83440 Callian
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit vélo : N°8 - Tourrettes

Tourrettes, « musée à ciel ouvert » possède un décor unique de façades, portes ou volets abandonnés aux mains de plus de 70 artistes qui y ont créé par leur talent une insolite galerie, et qui méritera d’être découvert à l’issu de ce périple sportif.

> POINT DE DÉPART

Coordonnées GPS : 43.624304, 6.701952

Parking Boudoura - Bas du village


> ITINÉRAIRE

Depuis le vaste parking Boudoura au pied du village de Tourrettes, son joli lavoir et ses deux fontaines, le circuit N° 8 s’élève d’abord jusqu’à la placette pavée du Terrail.

Une fois extrait du cœur bâti par quelques rampes, (un petit échauffement préalable ne serait pas superflu), vous entamerez l’ascension vers Mons par la D563.

Les deux premiers kilomètres à 3 % d’inclinaison moyenne permettent d’affiner le coup de pédale avant que la pente ne s’accentue autour des 6 % jusqu’à Bourigailles (760m – km 8), puis après un léger faux plat descendant, vers le col d’Avaye (780m – km 8,8) qui marque le début de la descente rapide et parfois

sinueuse vers le lit du Fil (km 11,4) qui rejoindra ensuite la Siagnole.

Lorsque que le pont sur le Fil est atteint, 2,8 km d’ascension vous attendent pour gagner les 115m de dénivelé (3,8 % de moyenne) vous séparant du village de Mons (km 14,2), perché sur son éperon rocheux – parmi les plus hauts villages du Var - et dominant les gorges de la Siagne, de la Siagnole et du Fil jusqu’à l’Estérel, les Maures et la grande bleue en horizon.

Un arrêt bien mérité sur la place Saint-Sébastien vous permettra d’apprécier cette vue somptueuse et d’essayer de vous repérer sur la table d’orientation émaillée. Si d’accueillantes terrasses suggèrent un rafraîchissement, le musée Maison Monsoise ou l’église paroissiale du XIIe siècle et son très rare ensemble de retables baroques, vous inciteront peut-être à revenir dans un but moins sportif ; mais si c’était déjà à votre programme, les restaurants monsois sauront vous sustenter tout en saveur…

Quelque soit la durée de la pause il s’agit maintenant d’entamer la redescente : une jolie fontaine après l’intersection RD563 / RD56 permettra de remplir les bidons, avant une plongée sinueuse de 425 mètres de dénivelé négatif vers le pont de la Siagnole dont les sources sont toutes proches.

Bien évidemment, le franchissement d’un pont (km 20,5 – Alt. 476) est synonyme de remontée, et celle-ci débute rudement ; peut-on rapprocher l’effort fourni de celui des romains qui ont taillé dans la roche (d’où le nom de Roche Taillée) l’aqueduc chargé de convoyer l’eau depuis Mons jusqu’à Fréjus et dont les vestiges se trouvent en parallèle de la route (km 21,2) ? Bien sûr que non ! Mais vous pourrez contempler là un paysage sauvage peut-être pas si différent de jadis.

La RD56 vous mènera ensuite à son embouchure. L’arrivée au domaine de la Chesnaye marque le début de la descente (7,3 km) par la D37 vers Callian (km 29,5) avec quelques virages serrés.

A l’approche du village l’église Notre Dame de l’Assomption se révèle d’abord par son clocher aux tuiles vernissées, et les tours rondes du château médiéval s’annoncent. La traversée de la place de la chapelle et ses tables accueillantes vous suggéreront sûrement d’y revenir, mais si la soif vous guette déjà, une petite fontaine vous accueillera au bord de la route à une encablure. (km 29,7)

La sortie du village, descendante, sinueuse et parfois étroite, réclame de la prudence. En passant devant l’entreprise Firmenich où les fleurs à parfum poussant alentours sont distillées pour les parfumeries de Grasse, le circuit coupe l’itinéraire cyclable « La Méditerranée à Vélo » à hauteur de l’ancienne maison de garde barrière. Il coupe ensuite la D562 devant le marché paysan de la Ferme du Laquet et s’élève jusqu’au Domaine 5 étoiles de Terres Blanches, ses restaurants et son golf 36 trous.

Parvenu sur le plateau de Saint-Paul-en-Forêt, vous profiterez de 3 km de faux plat singuliers sur ce parcours vallonné, puis vous descendrez par la D4 jusqu’au village.

Saint-Paul-en-Forêt offre la quiétude de sa place, ses fontaines et ses commerces, (km 42,2) à ceux qui souhaiteront une pause rafraîchissante. L’itinéraire s’incline à gauche sur la RD55 pour s’engouffrer dans la fraîcheur du vallon de l’Endre jouxtant la Forêt Royale.

La pente est prononcée et la descente rapide jusqu’au pont de l’Endre, puis, comme il fallait s’y attendre, le circuit remonte jusqu’à croiser la RD562 au km 47,4.

Il faut alors tourner à gauche, mais la traversée de la voie de droite doit se faire avec beaucoup de précaution car la visibilité à gauche est limitée : prudence !

Une petite côte plus loin et vous quittez déjà la RD562 par la droite pour traverser le hameau de Brovès-en-Seillans (km 48) où se situent les ateliers de Maître Savonitto (fabriquant de savons naturels, parfums d’ambiance...) ou la jolie fontaine-lavoir déplacée du village originel de Brovès…

Maintenant la RD53 va jouer au toboggan pendant 7 km : vous allez d’abord longer la chapelle de Notre-Dame-des-Selves (km 50,2) sous le château éponyme, son vignoble réputé et ses champs d’oliviers, puis le Val d’Iris et ses vins de côtes de Provence typés, marqués par le terroir et le soleil, avant d’arriver à la jolie chapelle Saint-Cyr (km 53,9) qui domine la route.

Puis rejoignez le croisement avec la RD19 (km 54,2) qui marque l’entrée dans Seillans classé parmi les « Plus beaux villages de France » et «Village fleuri 2* ». Vous n’aurez pas encore l’occasion de croiser le Dragon d'Ivanoff car l’itinéraire ne fait qu’effleurer ce village magnifique et s’évade à droite en direction de Fayence.

Après 400m la chapelle Notre-Dame de l’Ormeau offre volontiers son parking ombragé au cycliste fourbu, surtout s’il est en quête de savoureux fromages de chèvres de la « Ferme des Cairns » juste à côté de la chapelle ; si ce n’est pour sa collation, au moins pour les réserver et venir les chercher plus tard !

La RD19 vous conduit ensuite jusqu’au pied de Fayence (km 58,6) où le rond point vous oriente à gauche vers le centre du village. La liaison vers Tourrettes est alors l’affaire de quelques décamètres et l’on pourra même profiter de la belle vue sur le village ou la plaine depuis le parking du magnifique château du Puy, parfaite réplique de l’École des Cadets de Saint-Pétersbourg du XIXéme siècle.

En se laissant glisser à travers les ruelles encore quelques mètres on rejoint alors le parking de départ.

61 km
Facile
Village de Tourrettes Parking Boudoura 83440 Tourrettes
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit vélo : N°7 - Fayence

Une découverte du Pays de Fayence en le traversant du Nord au Sud.

Le départ de cette boucle de 2 à 3 heures a lieu depuis le centre du village de Fayence où l’on pourra se garer sur les parking de la Brèche (face au petit Casino) ou le parking St Pierre.

> POINT DE DÉPART

Coordonnées GPS : 43.62423, 6.69699

Parking Saint-Pierre, Parking de la Brèche - Fayence


> ITINÉRAIRE

Pour démarrer, l’itinéraire traverse le village vers le sud : 2 km de descente pour chauffer les freins en étant prudent sur ce tronçon fréquenté. Au pied de Fayence le rond point vous oriente tout droit vers la RD563. Là, une fontaine sous le lavoir jouxtant l’Auberge Fleurie peut venir au secours des assoiffés étourdis.

La Route de Frèjus (RD563) et une des rares parties planes de ce circuit vallonné mais s’élève finalement vers le rond point des « 4 chemins » (km 4,9) qu’il faudra franchir pour poursuivre sur la RD4 en direction de Saint-Paul-en-Forêt.

Pour atteindre le village (km 9,2) une première ascension en guise d’amuse-gueule proposera 70 mètres de dénivelé positif. Le village de Saint-Paul-en-Forêt offre la quiétude de sa place, ses fontaines et ses commerces, mais maintenant que l’on est bien échauffé autant poursuivre l’itinéraire par la droite sur la

RD55 pour s’engouffrer dans la fraîcheur du vallon de l’Endre jouxtant la Forêt Royale.

La pente est prononcée et la descente rapide jusqu’au pont de l’Endre, puis, comme il fallait s’y attendre, le circuit remonte jusqu’à croiser la RD562 au km 14,3.

Il faut alors tourner à gauche, mais la traversée de la voie de droite doit se faire avec beaucoup de précaution car la visibilité à gauche est limitée : prudence !

Une petite côte plus loin et vous quittez déjà la RD562 par la droite pour traverser le hameau de Brovèsen-Seillans (km 15) où se situent les ateliers de Maître Savonitto (fabriquant de savons naturels, parfums d’ambiance...) ou la jolie fontaine-lavoir déplacée du village originel de Brovès…

Maintenant la RD53 va jouer au toboggan pendant 7 km : vous allez d’abord longer la chapelle de Notre-Dame-des-Selves (km 17,7) sous le château éponyme, son vignoble réputé et ses champs d’oliviers, puis le Val d’Iris et ses vins de côtes de Provence typés, marqués par le terroir et le soleil, avant d’arriver à la jolie chapelle Saint-Cyr (km 20,5) qui domine la route. Puis rejoignez le croisement avec la RD19 (km 21,1) qui marque l’entrée dans Seillans classé parmi les « Plus beaux villages de France » et «Village fleuri 2* » où vous croiserez peut-être le Dragon d'Ivanoff…

L’itinéraire ne fait qu’effleurer ce village magnifique et s’évade en direction de Mons par la RD53 qui va vous proposer une première véritable ascension de 8 km pour 415 mètres d’élévation, soit une pente moyenne de 5,2 %.

Au km 29,2, la RD 53 débouche sur la RD 563 que l’on emprunte à gauche pour poursuivre un peu plus l’ascension jusqu’au col d’Avaye (29,5 km – 780m). Une fois franchi, la descente est rapide, parfois sinueuse jusqu’au petit pont sur le vallon du Fil qui marque l’entame de l’ascension finale vers Mons.

3 km pour gagner les 115m de dénivelé (3,8 % de moyenne) vous séparant du village de Mons, perché sur son éperon rocheux – parmi les plus hauts villages du Var - et dominant les gorges de la Siagne, de la Siagnole et du Fil jusqu’à l’Estérel, les Maures et la grande bleue en horizon.

Un arrêt bien mérité sur la place Saint-Sébastien vous permettra d’apprécier cette vue somptueuse et d’essayer de vous repérer sur la table d’orientation émaillée. Si d’accueillantes terrasses suggèrent un rafraîchissement, le musée Maison Monsoise ou l’étonnant atelier « Marine et Monstagne » vous

inciteront peut-être à revenir dans un but moins sportif ; mais si c’était déjà à votre programme, les restaurants monsois sauront vous sustenter tout en saveur...

Quelque soit la durée de la pause il s’agit maintenant d’entamer la redescente : une jolie fontaine après l’intersection RD563 / RD56 permettra de remplir les bidons, avant une plongée sinueuse de 425 mètres de dénivelé négatif vers le pont de la Siagnole dont les sources sont toutes proches.

Bien évidemment, le franchissement d’un pont (km 41,3 – Alt. 476) est synonyme de remontée, et celleci débute rudement ; peut-on rapprocher l’effort fourni de celui des romains qui ont taillé dans la roche (d’où le nom de Roche Taillée) l’aqueduc chargé de convoyer l’eau depuis Mons jusqu’à Fréjus et dont les vestiges se trouvent en parallèle de la route (km 42,1) ? Bien sûr que non ! Mais vous pourrez contempler là un paysage sauvage peut-être pas si différent de jadis.

La RD56 vous mènera ensuite à son embouchure afin de poursuivre l’ascension sur la RD 37 par la droite (km 43). Cette « route de Beauregard » vous laissera le loisir d’admirer le château éponyme du XVe siècle et ses tours imposantes, avant l’intersection avec la RD 563 (km 47 – Alt. 720) qui annoncera les 7 km de descente finale vers Fayence.

54 km
Facile
Village de Fayence Parking Saint Pierre 83440 Fayence
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit vélo : N°5 - Saint Paul en Forêt

Le circuit N°5 est le plus long et le plus escarpé des 10 circuits du Pays de Fayence, puisqu’il pourra vous conduire (ascension optionnelle) jusqu’au point culminant du département du Var avec ses 1 714 m d'altitude, le Mont Lachens.

> POINT DE DÉPART

Coordonnées GPS : 43.566739, 6.692564

Parking de la Mairie - Saint Paul en Forêt


> ITINÉRAIRE

Cet itinéraire s’élance de Saint-Paul-en-Forêt, village en bordure du massif de l’Estérel entièrement dédié à la nature avec son sentier botanique autour du lac du Rioutard, sa ceinture de pins, de chênes blancs et de chênes-lièges, les rives ombragées de l’Endre, ou la majesté du lac de Méaulx.

Depuis l’accueillante place de la mairie et son vaste parking, le circuit s’élance sur la RD55 en passant devant l’église du XVIIIème siècle et la fontaine carrée, pour s’engouffrer dans la fraîcheur du vallon de l’Endre jouxtant la Forêt Royale.

La pente est prononcée et la descente rapide jusqu’au pont de l’Endre, puis, comme il fallait s’y attendre, le circuit remonte jusqu’à croiser la RD562 au km 5,2.

Il faut alors tourner à gauche, mais la traversée de la voie de droite doit se faire avec beaucoup de précaution car la visibilité à gauche est limitée : prudence !

Une bosse plus loin et vous quittez déjà la RD562 par la droite pour traverser le hameau de Brovèsen-Seillans (km 5,8) où se situent les ateliers de Maître Savonitto (fabriquant de savons naturels, parfums d’ambiance...) et la jolie fontaine-lavoir déplacée du village originel de Brovès…

Maintenant la RD53 va jouer au toboggan pendant 7 km : vous allez d’abord longer la chapelle de Notre-Dame-des-Selves (km 8) sous le château éponyme, son vignoble réputé et ses champs d’oliviers, puis le Val d’Iris et ses vins de côtes de Provence typés, marqués par le terroir et le soleil, avant d’arriver à la jolie chapelle Saint-Cyr (km 11,5) qui domine la route.

Puis rejoignez le croisement avec la RD19 (km 12) qui marque l’entrée dans Seillans classé parmi les «Plus beaux villages de France » et «Village fleuri 2* » où vous croiserez peut-être le Dragon d'Ivanoff...

L’itinéraire qui traverse ce village magnifique (km 12,8) s’évade en direction du col Saint-Arnoux (km 18,4) par la RD19 et va vous proposer une première véritable ascension de 6 km pour 268 mètres d’élévation, soit une pente moyenne de 4,5 %.

Une fois le col atteint les jambes vont pouvoir se dégourdir et la vitesse s’élever pendant 7 km de faux plat descendant vers Bargemon, « La perle du haut Var ». (km 25,7)

Le village s’ouvre à travers ses portes du XII° siècle, et s’anime autour de sa place accueillante à l’ambiance provençale. Un petit aller-retour (environ 400m) est possible jusqu’à la fontaine de l’avenue Pasteur pour remplir son bidon : cette précaution peut être utile car les 50 km à venir sont dépourvus de point d’eau public.

D’autant qu’en quittant Bargemon, vous vous apprêtez à entreprendre une ascension difficile de 7,6 km vers le col du Bel-Homme (altitude 915m), par une belle route en balcon (D25), offrant de magnifiques points de vue jusqu’à la côte varoise. Une fois le col rejoint, la route traverse de vastes étendues de quiétude en transperçant l’espace militaire de Canjuers - le plus grand camp militaire d'Europe Occidentale - et ses 35000 hectares.

Après 2,5 km de descente rapide (km 38 - alt. 820) s’annonce une longue et progressive remontée en direction de La Bastide (km 47,1 - alt. 975). Dès la sortie du village la pente devient plus sèche pendant 1800 mètres jusqu’au col de Clavel (alt. 1063m).


Ce col marque l’entrée de l’ascension optionnelle du "Toit du Var" qui se fait en aller/retour. (km 48,9) Cette ascension rajoute 18km et 630m d'ascension.

Le Mont Lachens culmine à 1715 mètres (ou 1714, il y a débat !) et offre depuis son sommet un panorama exceptionnel : la vue s’étend du massif de la Sainte-Baume à l’ouest, jusqu’à celui du Mercantour à l’est, sans oublier la vue sur la méditerranée, les Îles de Lérins ou le golfe de Saint-Tropez.

De quoi oublier les quelques 9 km d’ascension (aller) à 7,3 % de pente moyenne !


De retour au col Clavel après cette escapade (escalade?) - à moins que vous ne l’ayez toisée que du coin de l’œil - l’itinéraire se dirige toujours plus au nord jusqu’à rejoindre la « route Napoléon » (D6085 – km 52 – alt. 1023) qu’il faudra prendre par la droite. « Le relais de l’Artuby » et ses terrasses pourrait

alors susciter un besoin d’hydratation ou de repos bien compréhensible.

Quoiqu’il en soit, le circuit se poursuit sur une pente légèrement ascendante, et salue la chapelle NotreDame de Grattemoine de Séranon qui se découpe sur un ciel d’azur (km 56,8), jusqu’à atteindre le col de Valferrière et ses 1169m d’altitude. (km 61,3)

L’itinéraire quitte alors la « route Napoléon » par la droite (D2563) pour retrouver le département du Var et entamer (km 63,7) une longue descente vers Mons. (km 73,6) Le village de Mons, perché sur son éperon rocheux – parmi les plus hauts villages du Var - domine les gorges de la Siagne, de la Siagnole et du Fil jusqu’à l’Estérel, les Maures avec la grande bleue en horizon. Une petite halte sur la place Saint-Sébastien vous permettra de profiter de ce magnifique panorama et d’éventuellement vous restaurer.

Pour les moins contemplatifs, la fontaine de Mons, bien connue des cyclistes, comblera les bidons vides avant de poursuivre la descente. A la sortie du village, alors que la route s’incline, la perspective devient enchanteresse pour dévoiler la profondeur des gorges qui scindent le relief comme d’un coup de glaive. (km 74,7)

Après la traversée du pont sur le Fil (km 76,4), quelques raidillons vous hissent jusqu’au col d’Avaye (km 79), puis la descente reprend vers Fayence. (km 87,5)

Au pied de Fayence le rond point vous oriente tout droit (km 89,3), vers la route de Frèjus (RD563) pour rejoindre le rond point des « 4 chemins » (km 92,3) qu’il faudra franchir pour poursuivre sur la RD4 en direction de Saint-Paul-en-Forêt, terme de cette longue et difficile étape, riche de magnifiques points de vues panoramiques.

97 km
Difficile
Village de Saint-Paul-en-Forêt Parking de la Mairie - Place du Champ de Foire 83440 Saint-Paul-en-Forêt
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit vélo : N°9 - Mons

Au départ de Mons, vous pouvez commencer par apprécier la vue somptueuse vers les gorges de la Siagne, l’Estérel ou les Maures en tachant de vous repérer sur la table d’orientation émaillée. A l’évidence le terrain de jeux s’annonce chahuté !

> POINT DE DÉPART

Coordonnées GPS : 43.689778, 6.712971

Parking Place Saint-Sébastien


> ITINÉRAIRE

Mais pensez au réconfort d’accueillantes terrasses suggérant un rafraîchissement, de restaurants monsois qui sauront vous sustenter tout en saveur, avant quelques flâneries régénératrices dans les vieilles rues, au musée Maison Monsoise ou vers l’église paroissiale du XIIe siècle et son très rare ensemble de retables baroques…

Mais trêve d’oisiveté, revenons à l’essentiel ! Car l’itinéraire offre de la pente en amuse-bouche. Sans sommation près de 10 km d’ascension s’annoncent pour rejoindre le col de Valferrière à près de 1200m d’altitude. Passée la première côte en guise d’échauffement, un long faux plat descendant pourrait laisser

croire que le plus dur est fait, mais alors que l’on rejoint le cours du Fil (km 4,2) la pente s’incline vraiment pendant 6,5 km.

Plutôt régulière, cette montée arborée limitant les plus fortes chaleurs, vous amènera à franchir la frontière administrative entre le Var et les Alpes-Maritimes en son sommet (1173m / km 10,1).

Ensuite la descente s’amorce vers la route Napoléon (D6085) chargée d’histoire. Le premier village traversé est celui d’Escragnolles (km 18,2) réputé pour ses sources souterraines, puis, à moins que la soif ou la faim ne vous taraude (Bar Restaurant La Colette - km 19), la descente se poursuit jusqu’au passage

du vallon de Nans (km 27,1) puis s’élève d’une centaine de mètres vers le pas de la Faye (km 29,6 – altitude 981m) avant de fondre sur Saint-Vallier-de-Thiey (km 35) par une descente rapide.

Un grand lavoir et sa fontaine bien connue des cyclistes vous accueillent en ce village aux charmes multiples, à la fois historiques et naturels, possédant aussi des cafés, des restaurants et autres commerces pour une pause fraîcheur.

Délaissant le chemin menant à la fameuse grotte de Baume obscure, l’itinéraire poursuit ensuite sa redescente vers Saint-Cézaire-sur-Siagne (km 44,6), charmant petit village surplombant les gorges de la Siagne. Vous rejoindrez d’ailleurs la Siagne (km 49,6) après 5 km de dévalement étroit et sinueux.

Une fois le pont atteint (km 49,5), vous voici à nouveau dans le Var, et inévitablement, la route s’élève pour la dernière ascension de ce circuit : une dizaine de kilomètres à 6 % de pente moyenne.

La circulation apaisée permet de profiter de la nature omniprésente et le ruban s’asphalte serpente entre le fleuve et les grottes discrètes (de Pâques ou des Combières) pour rejoindre la D56 (km 54,7) qui annonce la remontée finale vers Mons.

Entre les plantations d’oliviers et les vieux murs de pierres sèches, la vue se fait plus dégagée et justifiera un pied à terre légitime pour apercevoir les gorges de la Siagnole, bien que l’on ne soit, bien sûr, pas du tout entamé !

Enfin, vous voilà de retour à Mons qui vous accueille par sa fontaine comme un signe de bienvenue.

59 km
Facile
Village de Mons Parking Place Saint-Sébastien 83440 Mons
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Afficher plus