Circuits Patrimoine de nos villages

Visitez nos villages perchés en suivant nos itinéraires patrimoine. Déambulez au gré des lieux à l’Histoire remarquable.
Tous les villages proposent un circuit « Au Fil des Ruelles » et vous avez deux options :
• Récupérer le dépliant papier avec le circuit dans nos bureaux d’informations touristiques.
• Opter pour la version en ligne, sur notre site internet, en téléchargeant gratuitement l’itinéraire sur l’application Cirkwi. Laissez-vous guider avec la version Audio Guide !

Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
CARTES MULTI-ECHELLES / IGN
CARTES MULTI-ECHELLES / IGN
TOP 25 IGN
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES AÉRONAUTIQUES OACI
CARTES AÉRONAUTIQUES OACI
CARTES 1950 / IGN
CARTES 1950 / IGN
CARTE DE L'ETAT-MAJOR (1820-1866)
CARTE DE L'ETAT-MAJOR (1820-1866)
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS STANDARD / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
SCAN EXPRESS CLASSIQUE / IGN
OPEN STREET MAP
OPEN STREET MAP
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - SATELLITE
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - PLAN
GOOGLE MAP - HYBRIDE
GOOGLE MAP - HYBRIDE
IGN BELGIQUE
IGN BELGIQUE
Image du circuit

Circuit patrimoine de Montauroux

Fondé dès l'an 1044 au pied d'une voie médiévale pèlerinant vers Compostelle, Montauroux, Joyaux de l'Est Varois, bruissant du murmure des fontaines de Subrane et des confidences des lavoirs de Maya, vous enchante par une mosaïque de biodiversité classée.

Le village de Montauroux est construit de manière défensive puisqu'il s'étend sur une barrière rocheuse calcaire. Cette balade vous fera parcourir le vieux village du point le plus ancien au point le plus récent et permettra également de découvrir une ressource et une richesse bien conservées sur notre territoire : l'eau. Une balade au fil de l'eau où fontaines, lavoirs, abreuvoirs, canal couvert et culée d'aqueduc jalonneront votre parcours.

> POINT DE DÉPART
Parking gratuit dans le village de Montauroux - Parking Place du Clos ou Parking de la Fontaine

> ITINÉRAIRE
A/B - Espace Manfredo Borsi
Exposition des œuvres de Manfredo Borsi, orfèvre, peintre, céramiste, qui a inventé les "Tableaux céramiques".
Cette première exposition présente des œuvres prêtées par la ville de Montauroux à la suite d'une donation de son fils Armand et de son épouse Houria.
Le bureau d'information touristique se trouve à l'intérieur.
A côté du bâtiment sur trouve une table panoramique avec vue à 180° sur les massif alentours.

C - Le Lavoir de la Barricade
Lavoir communal couvert où se faisait autrefois la bugade. En face sur la gauche, le moulin à huile toujours en activité.

D - La Mairie
Domine la place du Clos avec son toit "à la marseillaise", coiffé d'un campanile et d'une horloge.

E - Les Linteaux gravés ou sculptés
Dans la rue Segond, de nombreux linteaux francs-maçons ornent les maisons.

F - La Place Blanc et la rue du Rastel
Place hommage à nos héros de la résistance et au n°24bis de la rue Rastel [=râteau], une "cuberte", passage couvert qui permettait un accès direct aux champs situés en contrebas.

G - L'église Saint-Barthélémy
Construite au 12ème siècle puis agrandie. Son intérieur sobre est égayé par une fresque à ciel ouvert, des retables signés Van Loo, un orgue et un baptistère surmonté d'une coquille en gypse, signe que Montauroux fut une étape importante sur les chemins de Saint - Jacques de Compostelle.

H - Le Prieuré
Ancien prieuré du 16ème siècle qui servit également d'hôpital pendant la Seconde Guerre mondiale puis de maison de repos.

I - La Forteresse
On la découvre en prenant la montée Christian Dior qui débouche sur "l'iéréto", où l'on battait le blé au fléau. Autrefois bâtie sur un piton rocheux par le seigneur d'Aurosa, c'est en 1592 qu'elle fut détruite. Il n'en reste que quelques murs. Depuis l'ancien cimetière, belle vue sur le village de Callian.

J - La Chapelle Saint-Barthélémy
Construite en 1638 avec les pierres du fort par les pénitents blancs. Vendue après la Révolution, elle fut notamment rachetée par Christian Dior qui en fit don à la commune en 1953. L'intérieur est classé depuis 1958 aux Monuments Historiques grâce à ses murs et sa voûte en berceau recouverts de fresques sur bois. Un autel en bois doré, surmonté d'un retable complète l'ensemble.

K - La rue des Marchands
Première rue du village avec maisons troglodytes. C'est là, sous un arbre que les anciens consuls tenaient leurs assemblées.

L - La Maison du Marquis
Au n°9 de la rue Mirabeau, dans le renfoncement de la placette, se trouvait la maison du Marquis de Lombard de Gourdon, devenu par mariage en 1672, marquis de Montauroux.

M - La place de la Rouguière
Au centre de la place coule une fontaine-abreuvoir à double vasque, et tout autour, on peut voir plusieurs linteaux sculptés et gravés.

N - Le Lavoir Maya
Au lieu-dit Font Neuve, dans le vallon de Mailla, sur l’ancien chemin allant de Montauroux à Mons, existent toujours un lavoir datant de 1756 ainsi qu’un abreuvoir plus ancien.
En remontant le chemin en direction du village, vous longerez le canal couvert.

O - La Fontaine Saint-Antoine
Première fontaine publique du village construite en 1875 sur l'emplacement d'une chapelle.

2 km
1h 30m
Très facile
2 Office de Tourisme - Place du Clos 83440 Montauroux
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit patrimoine de Callian

Callian, le charme médiéval en héritage.
Au cœur d'une terrasse célébrée de bravades, autour de chapelles, entre placettes et venelles pittoresques, grimpez vers ce belvédère couronné d'une noble forteresse sublimée de champs de Roses de mai.

Ce parcours vous permettra de découvrir des monuments intemporels et des ruelles typiquement provençales.

> POINT DE DÉPART
Parking gratuit dans le village de Callian - Parking Goerg

> ITINÉRAIRE
A - Le château Goerg
Construit au 19ème siècle, ce petit castel très proche du centre du village fut restauré au début du 20ème siècle par le Docteur Pascal pour y installer un établissement de cure. En 1957, le peintre Edouard Goerg, expressionniste engagé et académicien, en fait l'acquisition et y installe son atelier. Inspiré par la lumière de Callian, le peintre a souhaité être enterré dans sa propriété, là où il avait créé une magnifique roseraie. Aujourd'hui la médiathèque, la crèche et le bureau d'information touristique partagent ce magnifique espace réaménagé.

B - La Tour de l'Horloge
Acquise par la communauté de Callian en 1649, la tour a servi de gîte aux colporteurs et voyageurs. Son horloge installée en 1741 et sa cloche datée de 1649, classée Monument Historique, ponctuent toujours les heures. Sur le linteau d'une porte, la tête d'un cochon sculptée par Henry Brifaut, porte bonheur au visiteur qui lui caresse le groin.

C - Le château médiéval
Au 9ème siècle, Callian est cité dans les actes de l'Abbaye de Lérins. Vaste principauté puis domaine seigneurial, le château médiéval, construit sur un piton rocheux est la demeure des familles de Grasse, de Villeneuve, de Raphaélis-Brovès, de Lyle-Taulasne donc Joseph-Ignace de Lyle (chef d'escadre dans la Marine royale de France). Le château forme un quadrilatère autour d'une cour principale, il est flanqué de deux tours (12ème - 13ème siècle).
A la Renaissance, de grandes fenêtres à meneaux sont percées sur la façade sud et s'ouvrent sur un point de vue exceptionnel des monts de l'Estérel jusqu'au Maures. Au 16ème siècle, les maisons se sont adossées aux remparts du château en dessinant un circuit de ruelles en spirales reliées par des calades. Ce circuit fait le charme de la visite du village. Depuis 1961 le château, propriété de la famille Brifaut, est aménagé en résidence privée.

D - La Chapelle des Pénitents
Chapelle romane castrale du 12ème siècle, elle devient église paroissiale avec le développement du village puis l'oratoire des pénitents blancs jusqu'à la disparition de la confrérie après la révolution. Restaurée, elle accueille aujourd'hui des expositions et des concerts.

E - Le Lavoir Saint-Roch
De nombreuses sources et des puits alimentaient en eau le château et les quartiers alentours. Au 16ème siècle, Callian, bourg prospère, complète ses ressources avec les eaux de la source de la Gargatte. Au 19ème siècle, la remise en fonction du canal romain et l'adduction des eaux de la Siagnole, permet d'alimenter les nombreuses fontaines nouvellement édifiées dans les rue du village et les grands lavoirs dits de Gacherelle et de Saint-Roch.
Sur la place du Lavoir, un magnifique panorama sur la plaine, le massif de l'Estérel et le village de Montauroux.

F- La Cascade
En 1874, sur la place de l'église, est inaugurée une fontaine baroque monumentale "La Cascade". Cette chute d'eau et son grand bassin rafraîchissent la place de l'église tout en atténuant le fort débit de l'eau pour être redistribuée dans les quartiers sud du village.

G- L'Eglise Notre-Dame de L'Assomption
Construite en 1685, l'église paroissiale Notre-Dame de l'Assomption est l'œuvre de l'architecte Pierre Devoox. Son clocher aux tuiles colorées et vernissées est typique de la région. De part et d'autre de la nef, les chapelles de style baroque sont dédiées aux âmes du purgatoire, à Saint-Joseph et la vierge Marie et aux Saints patrons de Callian : Saint-Donat et Sainte-Maxime. Les vitraux du 19ème siècle très colorés et récemment restaurés éclairent jusqu'à l'autel toute la nef. Les retables et reliquaires, les tableaux de Abraham Louis Van Loo, la statuaire autour du maître autel monumental concourent à magnifier ce monument classé Monument Historique.

H - Un peu d'Histoire

1.5 km
1h
Très facile
217 Office de Tourisme - Château Goerg 83440 Callian
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit patrimoine de Tourrettes

Au gré du chemin du Château du Puy, aventurez-vous à Tourrettes, et par un dédale de ruelles pavées, ponctuées de sculptures inspirées, de peintures colorées, de placettes, partez à la découverte d'un Musée à ciel ouvert tel un parcours culturel insolite.

Tourrettes, village pittoresque, est construit sur un escarpement qui vous offre la chance de découvrir un étonnant musée à ciel ouvert.

Dans un incroyable labyrinthe de ruelles, sonnant encore au pas des mulets, portes anciennes, porches rustiques et vieilles pierres chargées d'histoire et de légende ouvrent un monde merveilleux et magique.

Plusieurs ateliers d'art et plus d'une centaine d'œuvres de peinture, sculpture, etc. sont à découvrir, exposées de façon permanente : on ne pouvait rêver plus belle galerie d'exposition.

Cette promenade est l'occasion de découvrir quelques lieux insolites, éléments de patrimoine discrets, que des yeux non avertis pourraient manquer.


> POINT DE DÉPART

Parking gratuit dans le village de Tourrettes - Chapelle des Pénitents ou Parking Boudoura


> ITINÉRAIRE

A - La Chapelle des Pénitents

La chapelle (14è siècle) a appartenu à la confrérie des pénitents blancs qui exerçaient une œuvre caritative et prenaient en charge la détresse dans une société sans assistance publique.

Visible de l'extérieur.


B - Le Lavoir Boudoura

En provençal boudou veut dire gros, gonflé. Il désigne ce ruisseau au cours vigoureux. Le lavoir rappelle les us du Moyen-Age et tout ce qui entrait dans les obligations des co-seigneurs. Lieu de vie où les commentaires et ragots allaient bon train.


C/D - La Tour de l'Horloge

Cette tour (11è siècle) est située sur l'ancien "Château". La terrasse au sud permettait de surveiller la plaine et la situation en vigie permettait de déceler toute attaque et d'armer les villageois pour la défense.


E - Le place du Terrail

Le terrail évoque la terre, le terrier duquel on extrait l'argile pour les potiers, lieu où l'on entrepose de la terre. Peut-être y trouvait-on un atelier de potier ? Site ou l'on déposait des décombres, ce site était nommé "Terrail".


F - Le château du Puy

Edifié par Jacques Alexandre Fabre, né à Tourrettes le 18 mars 1782, ce polytechnicien envoyé en Russie en 1810 sous Napoléon 1er, afin de rénover le secteur routier sous Nicolas 1er en 1833. Il reproduisit une "colonie militaire" de la Volga, sur la colline du Puy, où il mourut le 4 août 1844. Le château fut transformé en copropriété.


G - La place de la Mairie - Musée Baston

La Mairie est l'ancienne maison des Villeneuve, réaménagée en 1596 dont le "château" avait été détruit. L'ancienne Mairie, abrite l'actuelle Médiathèque du village.

Ornée d'un bas-relief maya, apposé à la mémoire de Joseph Marius Alexis Aubin (1802 - 1891), ce tourrettan était le Précurseur de l'archéologie au Mexique; il collectionna les "codex" mexicains.

Aujourd'hui la Mairie accueille le Musée Baston, et vous invite à la découverte des œuvres du peintre Thomas Ostoya et du sculpteur Fayençois, Denis Baston.


H - La place du Rigourié

Son emplacement situé sous le site de l'ancien "château" explique son nom tiré du provençal regolier, ou rigoulier (qui roule ou coule dans une rigole). Les effluents venant du logis de la forteresse dévalaient dans la plaine, dirigés par une rigole passant près de la maison enchâssée dans le roc évoquant une chapelle castrale.


I - La rue de la Jetterie

La rue de la Jetterie, en encorbellement sur l'ubac du village, à pic sur le ruisseau, permettait la déverse des détritus et rebuts, d'où le nom de Jitadou.


J - Le Musée d'Arts et d'Essais

Abrité dans une ancienne maison de village, réhabilitée par la Mairie, le Musée d'Art et d'Essais, vous invite à la découverte des œuvres originales du dinandier d'art Fayençois, Paul-Maurice Perrier-Morillon. Il se définissait comme un "anarutopiste", anarchiste et utopiste à la fois. L'art de la dinanderie consiste par le martelage d'une feuille de cuivre, d'étain ou de laiton.

Le musée expose aussi des œuvres des artistes Tourrettans.

Cet espace accueille un Bureau d'Information Touristique.

Entrée libre.


K - L'Eglise Saint-André

L'église, consacrée à Saint-André et Saint-Martial fut érigée vers 1010 en contrebas de l'édifice actuel qui date du 15è siècle. De style Renaissance provençale, elle fut restaurée en 1546. Les massifs contreforts furent ajoutés au 17è siècle.

2 km
1h
Très facile
61 Chapelle des Pénitents - 61 Grande Rue 83440 Tourrettes
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit patrimoine de Fayence

Fayence, terre d'envol

Dans un écrin de collines verdoyantes, Fayence, attractive cité touristique, est reine en son pays. Historique avec sa porte sarazine et son four du mitan, elle est aussi une terre d'envol aux records médaillés de haute voltige.

Baladez-vous au cœur du village de Fayence, village perché situé entre "Mer et Montagne", au nord du Massif de l'Estérel.

Bâti à flanc de collines et dominé par la tour de l'Horloge, vous serez séduit par son panorama exceptionnel sur la plaine, le centre de vol à voile et les montagnes environnantes.

A travers les ruelles sinueuses, découvrez le patrimoine de Fayence : la porte sarrazine, les remparts du XIIIème siècle, le four du Mitan (XVIème), la tour de Guet ou encore l'Eglise Saint-Jean Baptiste...

Au fil de cette promenade, les lavoirs et fontaines, les placettes ombragées et les terrasses vous donneront envie de savourer un instant de quiétude.


> POINT DE DÉPART

Parking gratuit dans le village de Fayence - Parking Saint-Pierre


> ITINÉRAIRE

A - Un peu d'Histoire


B - La Porte Baroque

Au n°2 de la rue Louis Blanc, la porte d'entrée est de style baroque. Elle date du XVIIIème siècle. Son encadrement en pierres de taille est remarquable.


C - La Porte du Coulet et les remparts

L'une des sept portes d'entrée sur les remparts, caractérisés par le mur d'enceinte et ses archères du XIIIème siècle.


D - La Tour de Guet

Dernier vestige du Château, cette tour appelée aussi tour de garde, était le poste de surveillance, afin d'alerter sur d'éventuelles agressions ennemies.


E - Le Château des Evêques

Construit, au XIVème siècle, restauré au XVIème siècle, il fut rasé au XVIIIème siècle car jugé trop onéreux par Monseigneur de Fleury, Ministre des finances de Louis XV.


F - La Tour de l'Horloge et la panorama

Inaugurée en 1808, sa terrasse offre un panorama à 360° sur la plaine, les Massifs de l'Estérel et des Maures et sur les toits et ruelles du village.


G - Le Porche de l'Hôtel de ville

Edifié en 1865 sous Napoléon III, il a fallu creuser un passage pour la construction de la route. Sur le pilier de droite, deux mascarons, vestiges d'une fontaine.


H - Le Four Saint-Clair

Ancien Four à pain banal du XIXème siècle, en pierres de Biot. La voute du four est dite "en écaille de tortue". Il est rallumé lors de la Fête du pain en juillet.


I - La Fontaine et le Lavoir de la Bonnefont

Fontaine en forme de coquille Saint-Jacques, emblème de Saint-Jacques de Compostelle. Le lavoir date de la fin du XIXème siècle, on en compte 7 dans le village.


J - La Chapelle Saint-Roch

Dédiée à Saint-Roch, protecteur de la peste, elle date du XVIème siècle et a été restaurée en 1834. Vendue après la révolution, elle fut rendue à la commune en 1838.


K - La Porte Sarazine

Principale porte d'entrée édifiée au XIVème siècle. Les mâchicoulis sont parfaitement conservés. La porte se fermait par une herse d'où son nom.


L - L'Hôpital du Saint-Esprit

Ici se trouvait l'hospice tenu par des religieux qui soignaient gratuitement les malades et les indigents.


M - Le Four du Mitan

Four banal du XVIème siècle dit four du milieu. A l'intérieur une saynète, représente la vie au four. Fayence comptait quatre fours.


N - La Porte de la Baraque

L'une des quatre portes de l'enceinte urbaine. Au pied de la porte stationnaient les gens du voyage avec leur "baraque", nom donné à leur roulotte.


O - Eglise Saint-Jean Baptiste

De style baroque, elle date du XVIIIème siècle. C'est la troisième plus grande église du Var. Son maître-autel est inscrit aux Monuments Historiques. A l'intérieur un très beau retable retrace la vie de Saint-Christophe.

1.5 km
1h
Très facile
1 Office de Tourisme - Place Léon Roux 83440 Fayence
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit patrimoine de Saint-Paul-en-Foret

Installé au cœur d'une Forêt Royale, de pins et de chênes liège centenaires, Saint-Paul-en-Forêt, protégé par la chapelle Saint-Joseph qui pointe au-dessus de ses toits, vous émerveille au fil du sentier botanique du lac de Rioutard ou de l'Endre.

Bâti sur des vestiges romains, le village actuel de Saint-Paul-en-Forêt date du XIIIème. Autrefois appelé "Saint-Paul-la-Galline-Grasse", il a été rattaché à la commune de Fayence en 1790 pour devenir une commune indépendante en 1824. Ses origines connues remontent au début du 11ème siècle.

A une altitude comprise entre 300 et 350m, Saint-Paul est situé à mi-chemin entre le massif de l'Estérel et les premiers contreforts du Lachens et est entouré de bois de tous côtés.
Composée de pins maritimes, de chêne-liège, de chênes verts ou de bruyères, la forêt occupe la plus grande partie du territoire.
Un sentier botanique de deux heures autour du lac du Rioutard vous en fera découvrir les essences et les arbres...
La forêt fut exploitée pour le liège, la vente de bois ou les balais de bruyères. La verrerie du village fut prospère jusqu'en 1874. Il fallait du bois pour les fours de la verrerie qui paraît-il, existait au Moyen Age - toujours est t-il qu'elle fut importante aux 17ème et 18ème siècles, jusqu'à 40 ouvriers y confectionnaient bouteilles, verres à vitre.
Elle accueillit même la reine Jeanne qui donna son nom à une grosse bouteille de verre : la dame-jeanne.

La Reine Jeanne, chassée de son royaume de Naples, vint se réfugier en 1347 dans son comté de Provence. Surprise par un orage, elle trouva refuge chez un gentilhomme verrier au hameau de St Paul-la-Galline-Grasse (aujourd'hui St-Paul-en-Foret). La Reine désira voir fabriquer les flacons. Un peu troublé, le verrier souffla dans le mors de sa canne, et réalisa une bouteille énorme d'une contenance d'une dizaine de litres.
Il en lança la fabrication et l'appela "Reine-Jeanne" mais la souveraine suggéra modestement de lui donner le nom de "dame-jeanne". Pour protéger cette grosse bouteille, le verrier l'habilla d'osier.

> POINT DE DÉPART
Place de la Mairie
Parking gratuit dans le village de Saint-Paul-en-Forêt - Parking de la Mairie

> ITINÉRAIRE
A/B - La Place du Champ de Foire
Très courue, la Foire de Janvier se tenait sur le Pré de Foire qui en 1847 fut rebaptisé "Champ de Foire", le magnifique escalier de pierres de taille et les entrées latérales furent construits pour faciliter l'accès des acheteurs et des paysans. Un puits communal, aujourd'hui disparu élevait autrefois sa tour carrée sur cette place.

C - L'église Saint-Paul
C'est dans les premières années du 18ème siècle que fut construite l'église actuelle dédiée à Saint-Paul. Elle remplace un sanctuaire, "ancienne chapelle Saint-Joseph" consacré en 1030 par l'évêque de Fréjus. La cloche "civile" ont été achetées par la commune et installées sur le clocher

D - Le Cimetière
Anciennement situé sur le côté Est de l'église Saint-Paul. Devenu trop petit, les travaux de celui-ci furent achevés en 1850 - Michel Auclair cinéaste et réalisateur français y est inhumé. Une rue du village porte son nom - il y possédait une maison et y séjournait souvent.

E - Le Lavoir du Pascaret

F - La chapelle Saint-Joseph
L'ancienne chapelle Saint-Joseph fut détruite en 1885 lors du tracé de la route de Draguignan, puis reconstruite en haut du village à la fin du siècle (19ème).

1.6 km
1h
Très facile
154 Place de la Mairie 83440 Saint-Paul-en-Forêt
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
Image du circuit

Circuit patrimoine de Mons

Perché sur le roc, chahuté par le vent, Mons vous invite à cheminer à travers le temps, du dolmen préhistorique de Riens, aux ruelles ornées d'enseignes en fer forgé célébrant les métiers d'autrefois qui vous conduisent au fil des calades.

Au gré des rues et traverses, les vieux murs du village racontent leurs histoires. De pas en pas, le promeneur découvre : porches, arcades, portes sculptées, fenêtres renaissance, placettes romantiques, lavoirs, fontaines...

En suivant les enseignes en fer forgé, découvrez les anciens métiers de Mons.

Mons, "village de Caractère", a su conserver toute son authenticité provençale.


> POINT DE DÉPART

Parking gratuit dans le village de Mons - Parking place Saint-Sébastien


> ITINÉRAIRE

A - Place Saint-Sébastien

Table panoramique.

Panorama exceptionnel sur le massif de l'Estérel, le canton de Fayence, la baie de Saint-Raphaël et de Cannes.


B - La chapelle des Pénitents blancs

Fondée en 1604 - retable baroque daté de 1713 - une grande partie de cette chapelle a été transformée en mairie en 1969.


C - La Maison Monsoise

C'est l'une des rares maisons du village dans laquelle tous les éléments architecturaux de la vie d'autrefois ont été conservés : le potager, le bugadier, la vieille cheminée et son foyer en pierre. Fruit de la collaboration de tous les monsois, cette vieill maison est devenue : un lieu de sauvegarde du patrimoine, un lieu de mémoire, un lieu d'échange et de création.


D - Lou Fournas

Le grand four, à l'origine cet immeuble appartenait à la commune de Mons "depuis des temps immémoriaux". L'acte d'habitation de 1468 évoque le four à pain donné par le seigneur de la communauté, Antoine de Vileneuve, en échange du prélèvement d'un pain ou d'un gâteau sur 40, au titre du droit de fournage. Il a définitivement cessé de fonctionner à la fin de la "Grande Guerre".


E - Le Château vieux

En 1580, les habitants ont chassés le seigneur et incendié le château. En représailles, le duc de Savoie fait le siège de Mons en 1590. Depuis ce site, appelé "Château-Vieux", s'en vont de vieilles ruelles étroites bordées par des maisons datant des 10ème et 13ème siècles, jusqu'aux "Portes Seigneurales" entrée de l'ancienne cité médiévale.


F - La Terrasse du la Chapelle du Seigneur

Point de vue


G - L'église Notre-Dame de l'Assomption

Commencée en 1260, elle fut agrandie aux 15ème et 17ème siècles. Six magnifiques retables baroques et une exposition de 91 santons habillés, ornent l'intérieur de cet édifice. Le campanile et les cloches sont parmi les plus anciennes du Var : Vénus (1488), Marie-Anne Sauveterre (1501) et Musane (1535).


H - L'exposition Marine et Monstagne

Robert Audibert expose l'ensemble des maquettes de bateaux qu'il a réalisées avec des allumettes, en consacrant tous ses loisirs à sa passion. Par exemple, le navire "Soleil Royal", avec ses voiles et ses canons, a nécessité plus de 5000 heures de travail et 32000 allumettes. On peut aussi admirer une pièce unique : la maquette du village de Mons au 1:127ème, avec toutes ses maisons, ses ruelles leurs éclairages.


- Le circuit des Enseignes -

Un circuit de 35 enseignes en fer forgé rappelle tout au long des rues du village les maisons où étaient pratiqués des métiers disparus de nos jours.

1 km
1h
Très facile
1 Office de Tourisme - Place Saint-Sébastien 83440 Mons
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -
- Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Fayence -