Village perché à 325m d’altitude, Callian (du latin Callis : carraire) doit son charme à ses rues disposées en spirale autour du château féodal (XIIe –XIIIe s.).
Autrefois occupé par les celto ligures puis par les romains, Callian devient au moyen-âge un bourg important dont les terres s’étendaient jusqu’à la Napoule (Alpes-Maritimes).
Les différentes périodes de l’histoire ont laissé en héritage une église au clocher quadrangulaire orné de tuiles vernissées, des chapelles, un château et des ruelles typiques du village médiéval.

Du point culminant de la commune on découvre un tour d’horizon saisissant sur les massifs du Tanneron et de l’Estérel. Callian offre à ses habitants un cadre de vie agréable qui a attiré de nombreuses personnalités telles que Fernand Léger, Nadia Léger, Christian Dior, Edouard Goerg, Anthony Burgess ou encore Sœur Emmanuelle.

Château de Callian

Un peu d’histoire callianaise

Le château médiéval ses tours rondes du XIIe et XIIIe siècles qui le flanquent côté nord-ouest et sud-est, contrastent avec sa longue façade sud, percée de baies à croisillons (de style Renaissance depuis sa rénovation). Ordonnancé sur un plan en forme de quadrilatère autour de la cour principale où l’on pénètre à pied, le château abrita plusieurs familles de Grasse, de Villeneuve, de Raphaélis-Brovès, de Lyle Taulanne.

Cascade de Callian

Cascade de Callian

vue du village de Callian

vue du village de Callian

Le petit cochon « Porte Bonheur » c’est une petite curiosité bien cachée au creux de la Tour de l’Horloge, sculptée dans la pierre et dont la maxime est : « O toi qui viens de loin, si tu frottes mon groin, à coup sûr, très grand bien à jamais sera tien ! »

cochon callian

cochon callian

La chapelle des Pénitents, Chapelle castrale à son début, elle devint église paroissiale avec le développement du village autour de son château protecteur. Trop exiguë, elle perdit son rôle en 1685 après l’inauguration de l’église actuelle.
Elle demeura l’oratoire des Pénitents Blancs jusqu’à la disparition de la confrérie à la Révolution. Elle sert aujourd’hui à accueillir expositions, animations diverses et concerts classiques.

Chapelle des pénitents Callian

Chapelle des pénitents

Le château Goerg tient son nom d’Edouard Goerg, peintre et graveur expressionniste français (1893 – 1969). Edouard Goerg s’est établi à Callian lors de l’immédiat après-guerre pour ne plus quitter la commune. Cette vaste demeure qu’il habitait est remarquable par ses tourelles. Construite dans un parc arboré, en restanques, cette bâtisse jouxte le centre du village. Elle est désormais propriété de la commune de Callian. L’artiste et sa femme reposent d’ailleurs dans le parc de la propriété.

L’église Notre Dame de l’Assomption et son clocher aux tuiles vernissées de l’église inaugurée en 1685 remarquable par son clocher quadrangulaire en tuiles vernissées de style bourguignon, exécuté en 1703 par les compagnons du devoir.

L’église contient des retables sur les bas-côtés et les reliques de la patronne du village de Sainte-Maxime. Son abside est ornée d’un maitre autel monumental éclairé par des vitraux anciens, fidèlement restaurés.

Eglise de Callian

Eglise de Callian

Visite libre ou possibilité de visite commentée : les mardis matin – tarif 2 € – Inscriptions au Bureau d’Informations Touristiques de Callian.

Le Lavoir Saint Roch daté de la fin du XIXe siècle ce lavoir couvert permettait de se laver debout. Une barre d’étendage en bois surplombe le bassin. Une fontaine située à l’extrémité l’alimente. Ce lavoir, à l’écart des autres, servait au lavage du linge des malades de l’hôpital.

A découvrir aussi sur Callian

Venir à Callian