Langue provençale


Drapeau Provençal

SOPA AU PISTO, CIGALAS E…. PROVENCAU

Un brave soleu e de jugaires de bòchas sus la plaça dau vilage ; acompanhats per lo cant enfadat dei cigalas : aquò es la carta postala de nòstre terraire.

Se aquesta vista pagnolesca pòt semblar de folclora, es una realitat. Pasmens n’i a una autra que aquela es un tresaur : es lo provençau, valènt a dire la lenga d’òc parlada au nòstre !

Lenga dau secret , dei confidencis, si pòt ausit sus lei marcats, d’entre lei caçaires…, si pòt legit sus lei carrièras d’unei vilages que la saupèron curtivar. De noms de luec n’an gardat la memòri coma la colle noire, Montaurόs, le plan, notre dame des Selves…

Es una lenga força rica que donèt a França un de sei promiers prèmi Nobel de literatura amé l’òbra de Frederi Mistral « Mireio » en 1904.

Lo provençau parlat au nòstre es de provençau maritime. Es un dialect de la lenga d’òc ò occitan.

Lei promièrei traças escrichs remontan a Guilhem IX d’Aquitanha au segle XII°, trobador en son temps que ecriuguèt de poesias. Au secle X°, lo latin a desapareissut per laissar plaça de lengas novèlas : lei lengas romanas ( francès, castilhan, catalan, portuguès, italian, lenga d’òc o occitan, franco- provençau e roman ).

Com’ aquò, l’Atge Mejan veguèt l’espeliment de la civilisacion dei trobadors dins lo miegjorn de Francia a l’entorn de l’amor cortès. La crosada contra lei Albigès au segle XII°, arrestèt aqueste vam. Lo rei de Francia confisquèt lei terras dau comte de tolosa Raimond que aparava catars ò Albigès. Lei trobadors sensa la proteccion dei senhors dau miegjorn remplaçats per de senhors dau Nord, partèron dins tota Europa. La lenga de l’aristocracia venguèt lo francès.

En Provença, fauguèt esperar son restacament au reiaume de França a la mòrt dau rei Renat en 1481, per veire una avançada dau francès,
En 1539 per l’edit de Villers Coteret, lo rei de França François 1er enebèt l’usagi dau latin dins totei lei acte administratius e impausèt lo francès.

La lenga d’òc arrestèt de s’escriure dins la vida publica oficiala.

Au segle XIX°, un jove Provençau Frederi Mistral, vorguèt revalorisar sa lenga dins una societat que lo francès es de mai en mai present: lenga dau poder, lenga de l’eleit, lenga de la cultura.

Per aquò faire, decida d’escriure en provençau una òbra maja « Mireio ». Fonda amé d’autei lo Felibige que recampa de personas escrivènt en provençau.

Encuèi, assistem a un reviure
de la lenga d’oc a l’entorn d’una creacien novèla: d’escrivans coma robert Lafont, Max Rouquette, de cantaires coma lo Massilia Sound system, Mauresc.

La lenga d’oc es presenta a la televisien, a la radio, la chifra dei escolans creisse,
Desempuèi 1990, la lenga d’òc usitada en val d’Aran en Espanha que si ditz aranès, es reconeissuda coma lenga oficiala,
En Italia, la lenga d’òc parla da dins dotze valadas es reconeissuda lenga oficiala en 1999.

Enfin, en França lei lengas regionalas son reconeissudas per la constituccion, coma fasènt part dau patrimòni en 2008.

En graphie classique, on ne lit pas les s du pluriel, les r de l’infinitif et les t du participe passé masculin. Nh se lit gn, lh se lit ill, ò se lit ouo, le a final se lit o, o se lit ou.

drapeau-de-la-france

SOUPE AU PISTOU, CIGALES ET ….PROVENCAL

Un beau soleil et des joueurs de boules sur la place du village; accompagnés du chant ensorcelé des cigales: telle est la carte postale de notre terroir.

Si cette image « pagnolesque» peut sembler du folklore, c’est une réalité. Cependant, il en existe une autre et celle-ci est un trésor : c’est le provençal, c’est à dire la langue d’oc parlée chez nous!

Langue du secret, des confidences, on peut l’entendre sur les marchés, parmi les chasseurs…on peut la lire sur les rues de certains villages qui ont su la cultiver. Des noms de lieux en ont gardé la mémoire telle que la Colle noire, Montauroux, Le plan, Notre Dame des Selves…

C’est une langue très riche qui donna à la France l’un de ses premiers prix Nobel de littérature avec l’œuvre de Frédéric Mistral « Mireille » en 1904.

Le provençal parlé chez nous est le provençal maritime. C’est un dialecte de la langue d’oc ou occitan.

Les premières traces écrites remontent à Guillaume IX d’Aquitaine au XII° siècle, troubadour en son temps qui écrivit des poésies. Au X° siècle, le latin a disparu pour laisser la place à des langues nouvelles : les langues romanes (français, castillan, catalan, portugais, italien, langue d’oc ou occitan, le franco-provençal et le roumain).

Ainsi, le Moyen-âge vit l’éclosion de la civilisation des troubadours dans le Midi de la France autour de l’amour courtois. La croisade contre les Albigeois au XII° siècle mit fin à cet élan. Le Roi de France confisqua les terres du comte de Toulouse Raymond qui protégeait les Cathares ou Albigeois. Les troubadours sans la protection des seigneurs du Midi, remplacés par des seigneurs du Nord, partirent dans toute l’Europe. La langue de l’aristocratie devint le français.

En Provence, il fallut attendre son rattachement au royaume de France, à la mort du Roi René en 1481, pour voir une avancée du français.

En 1539, le roi de France François 1er interdit l’usage du latin dans les actes administratifs et imposa le français.

La langue d’oc cessa de s’écrire dans la vie publique officielle.

Au XIX° siècle, un jeune Provençal Frédéric Mistral voulut revaloriser sa langue dans une société dans laquelle le français était de plus en plus présent : langue du Pouvoir, langue de l’élite, langue de la culture.

Pour faire cela, il décide d’écrire en provençal une œuvre majeure « Mireille ». Il fonde avec d’autres le Félibrige rassemblant des personnes écrivant en provençal.

Aujourd’hui, nous assistons à un renouveau de la langue d’oc autour d’une création nouvelle: des écrivains comme Robert Lafont, Max Rouquette, des chanteurs comme le Massilia Sound System ou Mauresc…

La langue d’oc est présente à la télévision, à la radio, le nombre des écoliers l’étudiant est en augmentation.

Depuis 1990, la langue d’oc usitée en val d’Aran en Espagne, qu’on appelle aranais est reconnue langue officielle.

En Italie, la langue d’oc parlée dans douze vallées est reconnue langue officielle en 1999.

Enfin, en France, les langues régionales sont reconnues par la constitution comme faisant partie du patrimoine en 2008.

top
Une destination du Pôle Touristique Estérel Côte d'Azur
Communauté de Communes Pays de Fayence